Mieux manger pour mieux voir

L’alimentation est réellement un facteur important de la santé ; chacun doit en être conscient.

Les bénéfices pour la santé d’une alimentation variée et équilibrée ne sont plus à démontrer.

l'alimentation et la santé oculaire

Mais le rôle de l’alimentation sur la santé et notamment sur la vue est bien souvent sous-évalué et négligé, car quotidiennement, le comportement alimentaire s’inscrit dans un cortège de facteurs conditionnant les habitudes alimentaires qu’il est difficile de faire évoluer.


Les erreurs les plus fréquentes :

  • La consommation de légumes et de fruits est insuffisante et en général pas assez variée.
  • Les cuissons excessives réduisent les apports en vitamines.
  • Les protéines végétales sont négligées alors que les protéines animales sont surconsommées, ceci est souvent associé à un excès d’acides gras saturés.
  • Les céréales sont trop souvent raffinées, il s’ensuit des déficits en vitamines et sels minéraux.
  • L’apport en acides gras est déséquilibré.
  • L’hydratation fait souvent défaut.
  • Le sucre, générateur de surpoids est surconsommé.
  • La consommation de fibres est généralement trop faible.

    Le régime méditerranéen : un modèle à adopter pour une bonne santé

    Selon le Docteur Jean-Michel Lecerf, Médecin Nutritionniste, le mode alimentaire occidental d’aujourd’hui est caractérisé par une alimentation riche en calories – en acides gras saturés – en glucides simples d’index glycémique élevé – en sel – en protéines animales – avec un rapport oméga-6/oméga-3 élevé – pauvre en fibres et en nutriments protecteurs (polyphénols, caroténoïdes, en potassium…), le tout étant fait d’aliments raffinés,appauvris en vitamines et minéraux, mais gras et sucrés. On omet aussi d’y inclure le rôle majeur de la sédentarité déséquilibrant la balance énergétique pas tant parce que l’apport calorique est élevé, mais parce que les dépenses sont trop faibles du fait d’une activité physique très insuffisante.

    Le moindre des paradoxes est d’ailleurs représenté par le fait que l’espérance de vie, la longévité et la durée de vie en bonne santé augmentent dans nos pays malgré ce mode de vie occidental. Sans doute parce qu’ont disparu les insuffisances alimentaires caractérisées des siècles précédents et parce que notre alimentation est de plus en plus sûre et saine malgré les apparences. Tout n’est pas mauvais ! A contrario c’est l’exposition prolongée à des agressions exogènes (tabac, polluants, stress, radiation ionisante, ultraviolet, radicaux libres…) grâce à la longévité accrue qui permet l’éclosion de processus dégénératifs chroniques, tandis que la balance énergétique excédentaire, elle, facilite l’explosion de l’obésité et son cortège de complications associées.

    Ce mode alimentaire occidental est opposé à des styles alimentaires qualifiés de protecteurs, dont le plus proche de nous est le fameux régime méditerranéen ou crétois. Celui-ci est caractérisé par une diversité d’aliments végétaux, fruits, légumes, pain et céréales complètes, légumineuses, oléagineux(noix, amandes, noisettes) ; avec des quantités assez élevées d’huile d’olive, mais aussi parfois d’huile de noix ou d’argan, des quantités modérées de produits carnés, un peu de produits laitiers variés et selon les cas des produits de la pêche ; parfois un peu de vin, très souvent une certaine modération, parfois une véritable frugalité, ainsi qu’une activité physique quotidienne.

    Enfin il faut souligner à la fois que certains nutriments jouent un rôle important dans un grand nombre de pathologies. C’est le cas des oméga-3.


    Focus sur l’œil

    Des études scientifiques ont mis en évidence l’intérêt de 3 classes de nutriments pour l’œil

    • Les oméga-3 avec le DHA qui contribue au maintien d’une fonction visuelle normale (l’effet bénéfique est obtenu par la consommation journalière de 250 mg de DHA)
    • Les vitamines et minéraux, avec :
    • Les vitamines E, C et le zinc qui aident à protéger les cellules contre le stress oxydatif
    • Le zinc qui contribue au maintien d’une fonction visuelle normale.
    • Les caroténoïdes avec la lutéine et la zéaxanthine qui sont des constituants du pigment maculaire (rétine).

    Pour vous aider à mieux appréhender cette approche, Bausch + Lomb a élaboré un livret qui vous propose quelques recettes simples, goûteuses et riches en ces 3 classes de nutriments essentiels à votre vue.

    Ces recettes qui conjuguent variété, modération et équilibre ont été élaborées par Michèle CAHUZAC, Diététicienne et Membre du GEMO (Groupe d’Experts en Micronutrition Oculaire).

    Elles sont à déguster en famille ou avec des amis et dans toutes les circonstances de votre vie quotidienne. En effet, si l’alimentation contribue à préserver votre santé et votre vision, elle doit aussi être synonyme de plaisir et de convivialité.

    Vous pourrez aisément repérer, tout au long des recettes, les aliments bons pour votre vision grâce aux repères de couleur suivants :

    vit  Vert pour les aliments riches en Vitamines C, E et Zinc

    caro  Orange pour les aliments riches en Caroténoïdes (Lutéine et Zéaxanthine)

    omeg  Bleu pour les aliments riches en Oméga-3.

    Accéder aux recettes

    Vous trouverez également ci-dessous un exemple de journée alimentaire parfaitement équilibré.


    Un exemple de journée alimentaire

    Matin Midi Soir
    Orange ou pamplemousse ou kiwi
    Pain complet et/ou muesli
    Margarine diététique aux omégas-3
    Lait
    Crudités + citron + huile de colza ou fruits de mer ou sardines
    Par semaine :
    Poisson gras 2 fois
    Ou volaille ou lapin ou foie 2 fois
    Ou viande rouge 1 à 2 fois
    Ou oeuf 1 à 2 fois
    Légumes cuits (choux, épinards,…)
    Pommes de terre à la pelure
    Laitage ou dessert au soja
    Fruit frais de saison
    Potage de légumes ou de tomates ou de champignons
    Pâtes (complètes) ou riz (complet) ou lentilles, haricots…
    Légumes cuits (brocoli, courgettes, champignons, tomate) ou salade (cresson, laitue, chicorée)
    Produit laitier (fromage ou yaourt) ou fruit oléagineux (noir, amandes…)
    Fruit frais ou cuit (compote…)

    Il apparaît donc que seule une alimentation variée assure un bon équilibre nutritionnel, mais elle peut présenter des limites. Déficit en oméga-3, vitamines, minéraux, et difficulté à suivre les conseils nutritionnels ne sont pas des phénomènes rares.

    Bien que le rôle de la nutrition apparaisse de plus en plus évident, il ne faut pas oublier de replacer ce rôle dans un ensemble multifactoriel.

    Les compléments alimentaires peuvent présenter un intérêt particulier.